Pourquoi apprendre l'allemand : le blog

Du côté des clichés

Qui est meilleur citoyen ?

Ingouvernables, les Français ? De Gaulle s'en plaignait : "Comment voulez-vous gouverner un pays où il existe 258 variétés de fromages".

Heureux de Gaulle ! Qu'aurait-il dit des Allemands s'il avait dû composer avec 16 Länder (*), 300 sortes de pains, 1 750 brasseries, 5 000 marques de bière, 1 500 sortes de saucisses et saucissons. Fort heureusement il n'y a en Allemagne que 175 fromages.

Imaginez un peu le soi-disant "mammouth" de l'Education Nationale réputé difficile à manoeuvrer... il y a 16 Ministères de l'Education en RFA, chaque Land a le sien. Les politiques Allemands rêvent d'une organisation centralisée qui aurait les vertus de la machine d'état jacobine française. Les gouvernants Français s'imaginent à la tête de 80 millions de citoyens disciplinés.

Dans les faits, légitimes ou non, les blocages et la résistance au changement existent partout. Ce ne sont pas tant les fromages ou les saucisses qui sont en cause, mais c'est l'histoire qui a fabriqué ici un monstre étatique, là un amoncellement d'états. De chaque côté du Rhin il faut bien s'adapter aux réalités bien ancrées de la diversité territoriale et politique. En fait, ce sont simplement les formes et les apparences qui changent. "France diverse", "France jardinée"... que n'a-t-on pas dit de la multiplication des différentes Frances ! Les Allemands sont d'abord ancrés dans leur Heimat dont les horizons dépassent rarement les frontières des anciennes tribus antiques. Les Lyonnais n'aiment pas trop les Stéphanois, les Franconiens sont souvent allergiques aux Bavarois.

D'aucuns diront que le fédéralisme oblige à plus de concertations démocratiques, d'autres rétorqueront que la centralité donne plus efficacité à la voix du peuple. Peut-être la concertation permanente encourage-t-elle le sens de la discipline, mais l'impulsion d'un pouvoir unique accélère l'innovation.

Reste que la France affiche quand même plus d'étiquettes de vins.

(*) Les Länder de la fédération allemande sont des Etats de plein droit. Le Saint Empire (dissout en 1804) comptait près de 300 états.

Cet article a déjà été publié dans Rencontres Franco-Allemandes N° 199 (Le Bulletin trimestriel des EFA (Association "Echanges Franco-Allemands" / www.echanges-franco-allemands.org)