Pourquoi apprendre l'allemand : le blog

 Roland brandit Durandal au centre de Brême

Du côté des clichés

Roland, ce héros français !

Il fit rêver les Croisés autant que les jeunes élèves de la Troisième République. Il est le symbole français de la fidélité guerrière. Mais, Roland, perché sur une colonne et brandissant Durandal, veille aussi sur les places publiques de nombreuses villes de l'ancien Saint Empire Romain.

Parmi les plus connues de ces figures de Roland, citons les statues majestueuses des républiques libres de Brême et de Dubrovnik (l'ancienne Raguse). Entré dans la légende sous le nom Orlando Furioso de l'Arioste ou Roland de Roncevaux en France, le gouverneur de la Marche de Bretagne est aussi la figure tutélaire des libertés des villes. 

Au XIe siècle, la Chanson de Roland naît de l'appel aux croisades et magnifie un chevalier chrétien, fidèle à son seigneur et martyr de la foi. Le mythe se forge dans les veillées sur les chemins de Saint-Jacques de Compostelle. Peu à peu, il passionne toute l'Europe, dépasse l'exemplarité chevaleresque et incarne le rôle protecteur du héros antique. Il vient à point nommé pour l'affirmation des villes face à la rapacité des féodaux. Le neveu de l'empereur rappelle la volonté carolingienne de réduire le pouvoir des princes régionaux et locaux. L'empereur Charles IV (1347–1378) se réclame explicitement du souvenir de Charlemagne et partout dans l'Empire, Roland devient le symbole du droit de juridiction communale. Au XIVe, des Roland en bois ou de pierre ornent les places principales des villes. Sur le socle des colonnes du Roland protecteur on fait figurer les étalons des mesures de longueur locales, signes évidents de l'autonomie communale. C'est aussi au pied de Roland que l'on proclame et exécute les sentences communales.

Orlando ou Roland est le héros européen d'un empire disparu qui préfigurait l'Europe et valorisait le rôle politique des villes et de leurs citoyens. Depuis Charlemagne, il est un des marqueurs de l'identité européenne.

Cet article a déjà été publié dans Rencontres Franco-Allemandes N° 203 (Le Bulletin trimestriel des EFA (Association "Echanges Franco-Allemands" / www.echanges-franco-allemands.org)